BMW R1100‎ > ‎

boite à vitesses

l'ancien propriétaire m'avait dit qu'il y avait un "petit problème avec la 3ième "...
l'ouverture et si nécessaire la réfection de la boite est incontournable.

première surprise: 
il y a à peine 0.5 l d'huile dans la boite pour une quantité réglementaire de 1.0 l. elle est d'une couleur, d'une odeur et d'une consistance qui laisse penser que c'est encore l'huile d'origine (16 ans 159000 km). 

la boite ressemble beaucoup à la boite de ma vieille R25, aussi l'ouverture et l'extraction des différents arbres se fait en moins de 2 heures.




deuxième surprise: 
sur les faces d'appui des trois fourchettes de commande le revêtement est parti, la fourchette qui commande la 3ème est fortement entamée.
 


l'origine de cette usure inhabituelle est un manque total d'entretien. le manque d'huile est certainement pour quelque chose.
la fourchette 3/4me est bonne pour la poubelle, les autre peuvent encore servir.
les pièces de rechange d'origine sont vendu à des prix exorbitants - environ 100€ la fourchette + le port. les pièces d'occasion sont rares.
sur ebay il y a une fourchette d'occasion à 70€ - je prends le risque et j'ai la chance de recevoir une pièce parfaite. c'est mon premier achat chez francky87 mais en cas de besoin je pourrai y revenir.
 

voici les deux pièces cote à cote












puisque la boite est démontée je vais par prudence remplacer les
- joints spi
- circlips démontés
- roulements

les joints sont spécifiques et il est inévitable de passer par des pièces d'origine.
les roulements peuvent être remplacés hors réseau BMW. il n'y a que le gros roulement de l'arbre intermédiaire qui est assez rare et cher mais tout de même trouvable. j'ai pris du haut de gamme SKF pour les 5 roulements standard et NTN (seul disponible) pour le dernier.

arbre entrée : SKF 6304-2RSH/C3 et SKF 6205-2RSH/C3
   
 
arbre intermédiaire : SKF 6303-2RSH/C3 et NTN SC03A59LLUC3/L347
 


arbre sortie : SKF 6205-2RSH/C3 et SKF 6204-2RSH/C3

Pour le remontage j'ai eu besoin de beaucoup de patience. Le manuel d'atelier est assez bien sur l'ordre des opérations, de façon plus visuelle Supercyprien a également fait un très bon roman photo - que je reproduis ici en bleu car je n'ai pas fait mieux et ses photos sont plus claires
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
On commence par l'arrière de la boite, côté extérieur. On chauffe à 100°C...Avant d'insérer le roulement du tambour (qui rentre tout seul) :

 

puis la rondelle et le circlip :


Après, il y a 3 joints spi à mettre : l'un pour l'axe de sélecteur, qui s'enfonce facilement grâce à une entretoise présente sur l'axe de sélecteur, en bas ; un autre sur l'axe primaire qui ne pose pas de problèmes non plus car il y a un logement avec une butée et enfin, celui sur l'axe de sortie qu'il faut enfoncer à fleur (désolé, pas de photo : j'ai oublié, pressé que j'étais de mettre tout ça !).










Après, on chauffe encore pour insérer les 3 arbres en même temps. Afin de ne pas abimer les joints, j'ai mis du scotch sur la partie cannelée de l'axe de sortie. Pas de photos non plus car je n'avais pas 3 mains ni de photographe pour prendre les photos pendant que je plaçais les 3 axes en même temps... Ca donne ça :



Ensuite, on va insérer l'axe de sélecteur, muni lui aussi d'un préservatif en scotch pour préserver le joint tout neuf. Remarquez, à côté du scotch l'entretoise (jaunâtre) qui a permis d'insérer le joint à la bonne distance.



Ca rentre tout seul...



mise en place des fourchettes. Pas de risque de se tromper, il faut juste bien veiller à celles du côté où il y en a 2, celle qui va en dessous est celle où le pion qui na sur le tambour n'est pas au milieu : 



Ensuite, il faudra mettre le tambour, remarquez la petite encoche qu'il faudra faire tourner comme il faut pour que ça rentre correctement.



Si on a oublié les rouleaux sur les fourchettes, penser à les mettre avant d'insérer le tambour. Puis on fait rentrer les rouleaux dans le tambour.



Puis, on peut mettre les axes des fourchettes :


-----------------------------------------------------------------------------------------------
Après mise en place des tôles l'assemblage se termine par le calage de la boite et là encore je copie sur Supercyprien car j'ai directement employé sa méthode
-----------------------------------------------------------------------------------------------

Alors, aujourd'hui, calage de la boite. Pour cela, soit on achète la plaque de calage de boite (200€), soit on confie l'opération à son concessionnaire en espérant qu'il ait la dite plaque, soit on est radin et on aime pas son concessionnaire et on fait ça soi-même.

D'abord, il faut tout remonter, deflecteur d'huile y compris : 


Puis, à l'aide de fil à souder de type électronique (au moins 1mm de section), on confectionne des petits serpentins sur chaque endroit où se placeront les dites cales. Ces serpentins seront ensuite écrasés par le couvercle et il suffira de mesurer leur épaisseur, donnant le jeu.

 voici le matériel en question


Ensuite, on chauffe le couvercle à 100°C, on le met, on serre au couple puis on desserre et voilà, les fils sont écrasés.

Reste à mesurer les parties écrasées soit au pied à coulisse ou mieux, au micromètre qui est précis au centième de mm.

par exemple comme ici


Par acquis de conscience, j'ai fait l'opération 2 fois et j'ai trouvé les mêmes mesures au centième près.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le jeu préconisé est de 0.05 - 0.15 mm et pour ma boite il a fallu ajouter 0.2 mm sur tous les arbres. Les nouvelles cales viennent directement du concessionnaire BMW Motoplus81. Comme ils n'ont pas de stock le délai est assez long mais au niveau tarif c'est absolument honnête. Pas de port et moins cher que les marchands du Web. En plus malgré mes mini commandes toujours un accueil aimable.