Yamaha XS 650‎ > ‎

l'épave reprend vie

les travaux de redémarrage

https://sites.google.com/site/cuxstom/Yamaha-XS-650/2009-07/PICT0192%20(800x600)%20(640x480)%20(480x360).jpg




Pour récupérer la moto je me suis présenté chez le vendeur avec une batterie neuve et le moteur s'est rapidement mis à parler - timidement, mais il a démarré.

Autrement, avec mon niveau de connaissances en XS de l'époque, je n'aurai pas osé l'acheter.


batterie
20 ans dans diverses granges... la vieille batterie avait fini par fuir et la sauce a dégouliné sur tout ce qu'il y avait dessous. Ne connaissant rien aux XS je n'ai d'abord rien vu...

support batterie
rouillé rouge suite aux fuites de la batterie. ce n'est pas grave, on nettoie, apprête et repeint, il suffit que ça ne rouille pas plus car personne n'ira voir. 

bras oscillant
encore la batterie qui a fait des dégâts: rouille, coussinets composites décomposés, aïe là je suis un peu plus vexé. je décape et refais la peinture, ensuite je monte des coussinets bronze, nouveaux cache poussière etc. 

carter chaîne
et également la batterie - je n'y passe pas de temps et fais le stricte nécessaire pour stopper la rouille, un jour je ferai mieux.

pneumatiques
pas la peine de reprendre la route avec des pneus hors d'age donc on change tout - ça se voit, ça se sait et ce n'est pas une surprise.

frein avant bloqué
à force de rester immobilisé le liquide de frein avait partiellement séché. démontage et re-conditionnement complet de l'étrier. 

robinets essence à dépression (galère) 
ça ne pouvait pas ne pas se voir car dès que je mettais de l'essence dans le réservoir - juste pour démarrer - le carburateur s'est mis à la recracher de partout et dans n'importe quelle position d'ouverture ou de fermeture. Un essai infructueux de réparation avec un kit m'amène à tout remplacer par des robinets standard et à boucher les tubulures d'admission.

électricité
le premier propriétaire avait fait quelques aménagements artistiques avec comme conséquence de décharger la batterie également avec le contact coupé. il m'a fallu un moment pour trouver, ensuite j'ai tout remis dans l'état d'origine

clignotants
malheureusement le stockage dans les granges avait laissé des traces en arrachant et tordant les clignotants et les supports. Les clignos sont encore bons mais les supports h.s. par chance quelqu'un m'a refait les goujons percés des clignos arrière (contre une bonne bouteille de rouge), autrement il fallait faire l'échange complet.

comodo gauche
plus de commande qui marche. ça a l'air grave, finalement un bon nettoyage arrange presque tout, il faut seulement ressouder les contacts de la commande des clignotants et lubrifier un peu. 

ligne d'échappement
ce poste pèse lourd dans le budget. la ligne d'origine n'émet plus que des bruits de casserole et est remplacée par un ligne dite Commando. je n'ai pas compris pourquoi ça s'appelle ainsi.

carburateurs
beau sujet et qui m'a souvent préoccupé (ce n'est probablement pas fini)
- flotteurs percés renouvelés
- pointeaux carbu renouvelés
gicleurs, buses, ... tout tellement encrassé par l’essence évaporée que je me demande encore comment elle a pu démarrer au départ. c'est du costaud les motos japonaises...

filtres, bougies, durites
là pas de surprise, il faut tout remplacer

beauté
en dehors d'un bon nettoyage et de quelques coups de peinture noire je n'ai rien fait à ce stade. c'est une beauté virile proche de 'dans son jus' et ça me va très bien pour le début.